L'ÉCONOMIE DE LA FONCTIONNALITÉ ET DE LA COOPÉRATION (EFC)

Les modèles classiques de développement de nos territoires sont à bout de souffle : épuisement des ressources et des hommes… Ces territoires se retrouvent dans une impasse écologique et socio-économique. Mais de nouvelles voies apparaissent, axées sur les usages et enrichies par la coopération.
Envisager une transition de mon économie demande de faire évoluer mes pratiques de travail et façons de coopérer. Comme tout voyage, cela nécessite un «bagage» : un socle de connaissances et de compétences permettant aux pilotes du projet de s’engager dans la durée dans la voie de l’EFC.
Se doter de nouveaux repères pour se projeter vers un développement économique durable du territoire : l’Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération suppose de voir la création de valeur sous un angle nouveau et de renoncer aux réflexes habituels selon lesquels «plus est forcément mieux».
Comment démarrer ? Par l’identification des besoins et des externalités de mon projet. Se lancer dans ce «voyage», c’est d’abord savoir d’où l’on part. Pour cela, il est indispensable de connaître les besoins de son territoire, de repérer les ressources et les acteurs à mobiliser autour du projet. 
Une fois le cap défini, les pilotes du développement territorial doivent se poser la question du «bon chemin à emprunter» pour atteindre la performance visée. Des projets concrets, qualifiés ici de «totem», symbolisent cette orientation et permettent d’avancer.
Contrairement à un projet linéaire, le projet EFC ne connaît pas d’aboutissement au sens strict : il s’agit plutôt d’un premier «point de vue» atteint grâce au développement d’un projet concret et surtout de premiers effets positifs pour le territoire.
 

© 2020. Cerdd - Illustrations Nicolas Haverland

LA BOÎTE À OUTILS, MÉTHODES, RESSOURCES PÉDAGOGIQUES

DES COLLECTIVITÉS LOCALES QUI S'ENGAGENT AVEC